La Côte d’Ivoire se qualifie doucement mais sûrement

La Côte d’Ivoire vient de terminer avec satisfaction sur le plan comptable sa seconde sortie face au Burkina Faso, un match comptant pour la deuxième journée de la CA

(Photo: AFP)

Les Éléphants progressent dans cette compétition sans faire beaucoup de bruit. Ils sont souvent confrontés à des difficultés pour bien imposer leur jeu devant des adversaires bien déterminés, le Soudan puis le Burkina. Cependant, ça ne les empêche pas de prendre le maximum de points. En effet, ils ont pu remporter le match contre le Soudan sur un score étriqué d’un but à zéro. Un match qui a permis à beaucoup d’Ivoiriens d’avoir la tête sur les épaules et de revoir leur note de favori à la baisse.

Le match de jeudi face aux Étalons vient de confirmer toutes les peines des Ivoiriens. En effet, le match a été âprement disputé. Avant même que les Ivoiriens n’ouvrent le score après une magnifique action collective, Yaya Touré prolonge le centre de Drogba, Kalu, curieusement surnommé « Kaluhnio » dans cette CAN, vient faire un plat du pied puissant qui n’a laissé aucne chance au portier des Étalons. Mais les Burkinabés ne baissent pas le rythme. Au contraire, ils essaient tout de même de revenir au score, par des frappes de l’Auxerrois Traoré.  Car la défaite serait synonyme d’une élimination. Malheureusement pour les Étalons, les Éléphants ont réussi à doubler le score grâce au Lyonnais Koné sur un coup de pied arrêté provoqué par Kaboré qui n’avait aucun danger.

Plus d’expérience maintenant

On constate que maintenant la Côte d’Ivoire est plus expérimentée maintenant. Les joueurs savent gérer un match et le négocier même s’ils éprouvent des difficultés. Ce qui fait la marque des grandes équipes. Sans vraiment briller, la Côte d’Ivoire se rapproche de son objectif, doucement mais sûrement aussi.

About these ads